CAMEROUN : 1500 MILLIARDS DE FCFA POUR DÉVELOPPER LE RÉSEAU ROUTIER

0
37

La 8e session du Comité national de pilotage des programmes routiers intégrateurs et des projets de facilitation des transports s’est tenue le 26 mars à Yaoundé.

En plus de la modernisation du réseau routier national, le gouvernement vise à mettre en œuvre plusieurs projets de développement des transports et du transit en CEMAC. L’objectif principal est de faciliter la circulation à la fois dans les régions et entre le Cameroun, les pays de la CEEAC et de la CEDEAO.

Sous la présidence du ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, et en présence du ministre des Transports, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe, les travaux de ce mardi ont principalement porté sur l’examen et l’adoption des rapports d’activités de 2023. De plus, la réunion a abordé les plans de travail et les budgets annuels pour 2024 de la cellule des Projets routiers à financement conjoint du ministère des Travaux publics, de l’agence d’exécution du volet aérien et de l’agence d’exécution du volet ferroviaire du Projet de Transport multimodal.

Selon le ministre Emmanuel Nganou Djoumessi le projet de transport multimodal s’inscrit dans le plan de développement des infrastructures et comprend trois composantes:

La voie de contournement de Douala avec la construction d’un troisième pont sur le Wouri, La construction d’une plateforme multimodale à Edéa pour désengorger les ports de Douala et de Kribi (environ 100 hectares), La voie de contournement de la ville d’Edéa avec la construction d’un pont et ses accès au croisement des deux bras dans la Sanaga.

Le ministre Emmanuel Nganou Djoumessi a annoncé par ailleurs que les travaux débuteront dès avril prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici