CAMEROUN – CONSTRUCTION D’UNE RAFFINERIE D’OR

0
79

Selon les propos du Directeur Général Serges Hervé Boyogueno lors d’une interview accordée à l’hebdomadaire Cameroon Business Today, la construction de la raffinerie d’or du Cameroun, annoncée par la Société nationale des mines (Sonamines) en 2022, sera lancée au cours de cette année 2024. Cette déclaration marque une avancée significative dans le développement du secteur minier du Cameroun et vise à renforcer la capacité de production aurifère nationale.

« Nous avons déjà acquis un terrain à cinq minutes de l’aéroport international de Yaoundé Nsimalen, conformément aux normes de la LBMA (London Bullion Market Association, marché des lingots d’or de Londres qui fait figure de référence en matière de négoce de ce métal précieux dans le monde). Les études architecturales sont presque bouclées. Nous attendons la finalisation de quelques documents techniques et autorisations administratives, tels que l’autorisation d’exploitation d’un établissement classé pour pouvoir démarrer avec la pose de la première pierre de ce projet qui verra le jour en 2024 », explique le Directeur Général de la Sonanimes

En 2022 déjà, la Sonamines avait annoncé que ce projet était déjà arrivé en fin de maturation et n’attendait plus que la pose de la première pierre prévue. Notons que cette raffinerie, une fois opérationnelle, devrait permettre au Cameroun de traiter de l’or extrait dans son sous-sol.

La construction de cette raffinerie présente un enjeu majeur pour la Cameroun, tel que l’indique le DG de la Sonanimes.

« La construction de la raffinerie va en étroite ligne avec la constitution des réserves d’or du Cameroun. Il est question de doter l’État du Cameroun des réserves d’or 24 carats certifiées LBMA. Même si nous sommes conscients que la Sonamines, étant en démarrage de ses activités, ne peut pas encore remplir toutes les conditions prévues par la London Bullion Market Association, nous avons des partenaires qui vont nous aider dans ce sens ».

En 2024, la Sonamines envisage de dépenser plus de 200 milliards de FCFA pour l’achat de 6 tonnes d’or en vue de constituer des stocks d’or stratégiques pour l’État. Ces réserves permettront, d’après le directeur général de la Sonamines, de renforcer et booster l’économie nationale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici