CAMEROUN – D G S N: LES CNI DÉLIVRÉS DÉSORMAIS EN 48H

0
30

Le Cameroun a récemment lancé un projet ambitieux visant à moderniser son système de cartes nationales d’identité (CNI) pour réduire considérablement les délais de délivrance. Cette nouvelle initiative, inaugurée le 19 juin par le délégué général à la Sûreté nationale (DGSN), Martin Mbarga Nguele, marque une étape cruciale dans la modernisation de l’État d’identification du pays.

En partenariat avec le consortium germano-portugais INCM-Augentic, le projet comprend la construction d’un centre principal à Yaoundé, ainsi que de deux centres annexes à Douala et Garoua. Chaque centre sera équipé de 25 postes d’enrôlement, et des centres d’identification supplémentaires seront établis dans les 58 départements du pays, avec 15 à 20 postes d’enrôlement chacun. Cette infrastructure permettra de produire les titres identitaires de manière rapide et sécurisée.

L’objectif principal de cette initiative est de réduire les délais de délivrance des cartes nationales d’identité à seulement 48 heures. Dans certaines situations particulières, il pourrait même être possible d’obtenir une CNI en moins d’une ou deux heures, selon les déclarations de Martin Mbarga Nguele.

Outre l’accélération des processus de délivrance, le projet vise à améliorer l’authentification en utilisant des terminaux mobiles dans les points de contrôle. Cette approche facilitera l’identification des citoyens camerounais et des étrangers en leur attribuant les titres identitaires appropriés.

Le contrat signé avec INCM-Augentic prévoit que le système d’identification modernisé soit opérationnel d’ici la fin de l’année 2024. Il comprendra également une plateforme de pré-enrôlement en ligne pour simplifier les procédures administratives.

Cette initiative s’inscrit dans une stratégie plus large visant à renforcer la sécurité des identités camerounaises et à améliorer la fiabilité des bases de données identitaires. Le nouveau système couvrira 543 postes répartis dans les chefs-lieux des régions, départements, arrondissements et autres zones à forte densité de population.

La cérémonie d’inauguration du centre principal à Yaoundé a été suivie de lancements similaires à Douala et Garoua, marquant le début des travaux pour des centres modernes de production de documents d’identification dans ces villes. Martin Mbarga Nguele a souligné que cette démarche marquait une étape décisive pour la sécurisation de la nationalité camerounaise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici