CAMEROUN – INTERNET: LE GOUVERNEMENT SUSPEND STARLINK

0
62

Comme dans plusieurs autres pays d’Afrique, les autorités exigent que la connexion d’Elon Musk déployée sur le continent respecte la réglementation.

En attendant que Starlink soit à jour au Cameroun Minette Libom LI Likeng, ministre des Postes et Télécommunications a demandé à SpaceX qui déploie Starlink de bloquer les utilisateurs camerounais pour le moment. Parce que selon la patronne des télécommunications SpaceX est illégalement installée, ils opèrent sans aucune autorisation.

La consigne de Mme la ministre a été édictée le 04 avril 2024 à Yaoundé, lors du lancement du programme Industry Maker ACADEMY (IMA24) par Digital Transformation Alliance et InnoTechLab.

“J’ai déjà reçu la directrice Afrique de Starlink et nous lui avons dit que le marché camerounais est ouvert, mais réglementé. Il faut avoir une licence et nous leur avons donné les conditions pour le faire. Mais, il se trouve que comme le coût des forfaits d’Internet par satellite de Starlink est bas et que nous vivons le phénomène de la mondialisation, quelques Camerounais se sont procuré des équipements Starlink qui sont très faciles à manipuler. Il suffit d’avoir l’équipement Starlink, d’avoir un code, vous le branchez et vous êtes connecté. Avec tous les risques que cela comporte“, a indiqué la ministre.

“En l’état, c’est-à-dire, utiliser les kits starlink sans contrôle, il se pose un problème de sécurité et même de protection des données personnelles” alerte Minette Libom LI Likeng. A cet effet, elle recommande « aux utilisateurs d’attendre que Starlink ait officiellement la licence pour opérer et protéger ». le marché.

Cette interdiction est également mené dans d’autres pays d’Afrique

Le 19 mars 2024, l’Autorité de régulation des télécommunications de la Côte d’Ivoire (ARTCI) a publié un communiqué rappelant aux usagers de télécoms du pays que Starlink n’est pas autorisé à commercialiser ses services Internet dans le pays. La commercialisation et l’utilisation des kits (antennes) Starlink sur l’ensemble du territoire ivoirien est donc illégal, d’après le régulateur télécoms.

Le Mali également  n’accepte pas la commercialisation et l’utilisation du terminal internet Starlink d’Elon Musk sur son territoire. Dans le communiqué final du Conseil des ministres du mercredi 20 mars 2024, le gouvernement a annoncé l’interdiction de Starlink. Des mesures seront également prises pour démanteler tous les kits déjà installés dans le pays.

En effet, Les autorités dénoncent « la commercialisation incontrôlée et illicite des équipements de transmission et de communication dénommés KIT STARLINK par certains opérateurs économiques et fournisseurs d’Accès Internet ».

L’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications du Congo (ARPTC) a pris une mesure radicale en interdisant la commercialisation et l’utilisation des kits (antennes) Starlink sur l’ensemble du territoire de la RD Congo. Cette décision, annoncée dans un communiqué officiel par le président de l’ARPTC, Christian Katende, vise à mettre un terme à une pratique croissante d’utilisation des kits Starlink sans autorisation officielle.

Selon le communiqué, Starlink n’a obtenu aucun titre d’exploitation lui permettant d’offrir ses services de connexion Internet en RD Congo, et les kits Starlink ne sont pas encore homologués dans le pays.

Cependant, la société d’Elon Musk a déjà signé des partenariats avec des pays comme le Rwanda, le Bénin, le Kenya et même le Nigéria. Dans les autres pays, il doit attendre d’avoir les autorisations adéquates pour s’installer, c’est du moins ce que semblent dire les régulateurs des pays susmentionnés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici