CAMEROUN: UN JEUNE HOMME DE 21 ANS ASSASSINE TROIS PERSONNES DANS LA RÉGION DE L’OUEST

0
75

Le jeune POUALENG Jonas 21 ans a tué de sang froid ses deux parents et sa petite amie dans la nuit du 28 Novembre pour une affaire de téléphone portable, dans une petite localité de l’arrondissement de Bakou dans l’ouest Cameroun.

Le petit village KOBA, s’est réveillé ce 29 novembre, dans la douleur et la tristesse causées par le meurtre crapuleux de monsieur Poualeng Camille Honoré, son épouse jeannette Djinou et la petite Jocelyne Ngamalieu. 

Les trois corps sans vie ont été découverts ce mercredi matin aux environs de 5 heures par la nommée Marguerite Nandjui, voisine et amie de Jeannette Djinou, qui venait honorer leur rendez- vous champêtre comme d’habitude.

Informé de la situation, le chef du village, sa majesté DEUHEULA Thomas III, va alerter les services de la Brigade de Gendarmerie Territoriale de l’arrondissement de Bakou, et  lancer aussitôt 5 gendarmes aguerris à la poursuite du meurtrier, ayant déserté les lieux après sa forfaiture.

Selon son ami et compagnon de chasse, Boris Tedongue,  tout serait parti d’une histoire de téléphone portable : «  Jo a acheté son iPhone 7 lundi après avoir vendu ses gibiers. Quand il est rentré il a interdit à ses parents et à sa “ femme » d’y toucher, mais Joceline, a pris le téléphone à son inssu pour se balader dans tout le village….quand Jo l’a appri,  il s’est énervé et a essayé de  frapper sa copine, mais son père et sa mère se sont interposés. Il est entré dans une colère monstre et a promis de leur ôter la vie”.

Le jeune Poualeng étant  connu dans le village pour son tempérament colérique, n’a visiblement pas supporté l’affront et les insultes proférées par sa petite amie.

Après plusieurs heures de recherche, le meurtrier à été appréhendé à Komako, le village voisin où il attendait la tombée de la nuit pour rallier la localité de Nkondjock, selon un rapport des autorités. Sous escorte de la gendarmerie, il a été conduit dans les cellules de la Brigade Territoriale de Bakou pour exploitation.

Cependant, la famille de Jocelyne ne décolère pas, elle accuse le couple décédé d’avoir charmé et détourné leur fille de 17 ans qui était jusqu’en septembre élève en classe de 2e All, au lycée classique de Bafang.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici