DÉCÈS DE MARIE UM NYOBÈ, COMME UN DESTIN

0
85

Une coïncidence des plus déconcertantes. Alors que le Cameroun commémorait le 13 septembre 2023 les 65 ans de l’assassinat du nationaliste Ruben Um Nyobe, tué le même en 1958 par les forces coloniales françaises, une triste nouvelle, et non des moindres, a encore plus marqué cette date importante dans l’histoire du Cameroun. Marie Um Nyobe, la veuve du leader indépendantiste, est morte mercredi 13 Septembre 2023. 

Dans un communiqué de presse signé de Daniel Ruben Um Nyobe, fils de la défunte, il est précisé que  « le décès de Mme veuve Marie Um Nyobe née Ngo Ndjock Yebga Marie est survenu au Centre hospitalier de la CNPS à Essos-Yaoundé de suite d’une maladie. Dans une interview accordée à la chaîne de télévision camerounaise CANAL 2, Daniel Ruben Um Nyobe révèle que sa mère « était la dernière survivante de l’attaque de 13 Septembre 1958. J’espère qu’elle est allée rejoindre son mari pour l’éternité ».

Native du village Libel Li Ngoy dans l’arrondissement de Ngog Mapubi, département du Nyong-et-Kellé, région du Centre Cameroun, Marie Um Nyobe s’est unie à Ruben Um Nyobe en 1956 aux heures les plus chaudes du maquis. De ce mariage est né Daniel Ruben Um Nyobe en 1957 peu avant la mort de son père assassiné ce fameux 13 septembre 1958 dans la localité Boumnyebel.

A en croire le site d’information Le Journal du Cameroun, Le leader de l’Union des Populations du Cameroun  a vécu avec Marie Ngo Ndjock Yebga jusqu’à sa mort. Quelques années suivant son assassinat, l’ancien chef d’Etat camerounais a obtenu de la première femme du Mpodol qu’elle autorise l’établissement d’un acte de mariage afin de légaliser l’union entre Marie Ngo Ndjock Yebga et Ruben Um Nyobe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici