DÉCOUVERTE : UN JOYAU DE LA BIODIVERSITE CAMEROUNAISE

0
93

Située au sud du Cameroun, la réserve de faune du Dja est une véritable merveille de la nature. D’une superficie de 5 260 kilomètres carrés, elle est l’une des plus grandes forêts humides d’Afrique et abrite une biodiversité exceptionnelle. Elle est surtout connue pour sa population de primates, qui est l’une des plus importantes au monde. On y trouve notamment des gorilles des plaines de l’ouest, des chimpanzés, des bonobos, des babouins et des singes colobes.

Refuge pour de nombreuses autres espèces animales, dont des éléphants de forêt, des buffles, des hippopotames, des crocodiles, des lions, des léopards et des antilopes. Cette réserve est également un important réservoir de biodiversité végétale. On y trouve plus de 2 000 espèces de plantes, dont de nombreuses espèces rares et endémiques.

Reconnue par le patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1987. Elle est gérée par le gouvernement camerounais, avec l’aide d’organisations internationales telles que le Fonds mondial pour la nature (WWF). Malgré les efforts de protection, la réserve de faune du Dja est menacée par le braconnage, la déforestation et le changement climatique. Le braconnage est la menace la plus grave, car il menace la survie des espèces emblématiques de la réserve, telles que les gorilles et les éléphants.

Le gouvernement camerounais et les organisations internationales travaillent à lutter contre ces menaces. Des patrouilles anti-braconnage sont menées régulièrement dans la réserve, et des programmes de sensibilisation sont mis en place auprès des communautés locales.

La réserve de faune du Dja est un trésor naturel unique. Elle est essentielle à la conservation de la biodiversité africaine. Il est important de protéger cette réserve pour les générations futures.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici