FOOTBALL / ÎLES MARSHALL : UN PAYS SANS ÉQUIPE NATIONALE

0
80

C’est le dernier pays au monde sans équipe nationale de football. Mais pour combien de temps encore ?

La série d’îles volcaniques et d’atolls coralliens au milieu de l’océan Pacifique qui forment les Îles Marshall a longtemps été associée, de loin, au rôle d’hôte des essais nucléaires américains.

Il entrevoit devenir une force individuelle dans le football mondial.

Il y a encore du chemin à parcourir avant que de tels rêves puissent devenir réalité.

En pointe de ces aspirations, non seulement créer une équipe nationale des Îles Marshall, mais également une équipe compétitive à l’échelle mondiale, se trouve l’Anglais Lloyd Owers.

Originaire de l’Oxfordshire, l’homme de 33 ans muni d’une expérience d’entraîneur qui l’a amené dans des pays comme le Canada, les États-Unis et la Suède, Owers a été chargé d’établir les bases qui permettront au football international d’atteindre les dernières frontières du jeu.

Tout a commencé avec le président de la fédération de football du pays, Shem Livai, lors de « conversations aléatoires » à la suite d’articles de blog en ligne sur les entraîneurs d’équipes de football rédigés par Owers.

Les Îles Marshall ont été longtemps occupées par les États-Unis après la Seconde Guerre mondiale et utilisées comme base pour essais d’armes nucléaires, mais sont finalement devenues une nation souveraine en 1986.

Et même si la nation souhaite s’éloigner de cette association, Owers estime que l’influence culturelle américaine est en partie responsable de la popularité croissante du football sur les îles.

« Il n’y a évidemment rien à cacher car cela fait partie de leur culture, cela fait partie de leur histoire« , a-t-il déclaré.

« Il y a une base militaire américaine pleinement opérationnelle à Kwajalein. Cela fait partie de leur identité et, parce que c’est une ville très fortement cultivée aux États-Unis, il y a beaucoup d’intérêt pour des sports comme le baseball et le basket-ball.

« Mais maintenant, avec le football, ou le football, parce que cela s’est développé aux États-Unis, cela s’est également développé aux Îles Marshall.« 

Même si les conséquences des essais nucléaires américains continuent d’avoir un impact sur la vie des populations des Îles Marshall, le changement climatique constitue une menace environnementale immédiate, l’élévation du niveau de la mer étant une préoccupation imminente.

Dans la capitale, Majuro, un stade national entouré de défenses maritimes est en construction. Là-bas, la Banque mondiale prévoit qu’une élévation d’un mètre inonderait 40 % des bâtiments.

On espère que, grâce au football, la nation pourra attirer davantage l’attention sur l’impact du changement climatique.

Lorsque le Management Information Security Forum ( MISF ) a annoncé pour la première fois son rêve sur les réseaux sociaux, peu de personnes impliquées, y compris les propriétaires, auraient pu imaginer la réaction positive qu’il recevrait.

Les Îles Marshall ont  depuis dévoilé leur premier maillot de football, que les joueurs marshallais devraient porter lors de leur match inaugural d’ici juillet ou août 2024.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici