FRANCE – NIGER / COOPÉRATION MILITAIRE: C’EST LA FIN

0
110

Tous les soldats français déployés au Niger dans le cadre de la lutte antidjihadiste sont sommés de quitter le pays d’ici le 22 décembre, selon l’annonce du Chef de l’État, le Général Abdouraman Tiani ce mercredi 13 décembre 2023 à la télévision nationale.

Le 22 décembre prochain marquera  l’aboutissement d’un profond divorce entre la France et le Niger, entamé depuis le 26 juillet 2023.  Dès son arrivée au pouvoir le Général Abdouraman Tiani avait aussitôt exigé le départ des soldats français. Quelque 1 500 déployés pour lutter contre les djihadistes en dénonçant par la même occasion plusieurs accords militaires conclus avec Paris.

Après un long bras de fer, 5 mois environ, la France s’est résolue à partir et Emmanuel Macron avait annoncé dès lors que le retrait de sa troupe serait achevé avant la fin de l’année.

Dans un communiqué rendu public à la télévision nationale ce 13 décembre, le porte-parole du gouvernement nigérien a précisé que « le processus de désengagement des troupes françaises se poursuit jusqu’ici de manière coordonnée et en toute sécurité ».

A ce jour, il ne reste que 157 soldats français dont 75 logisticiens.  Un premier convoi avait quitté le pays le 10 octobre dernier.

Depuis la chute du Président Mohamed Bazoum,  les généraux nigériens au pouvoir rompent progressivement les liens tissés par le régime déchu avec certains partenaires occidentaux comme la France et l’Allemagne.

 En ce début du mois de décembre, Niamey avait annoncé mettre fin à deux missions, civile et militaire, de sécurité et de défense de l’Union européenne (UE) dans le pays.  Parallèlement, la coopération entre le Niger, le Burkina Faso et le Mali s’intensifie.

La population nigérienne s’est montrée très enthousiaste à l’idée du départ imminent de la France.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici