GABON/JUSTICE : SYLVIA BONGO, EX PREMIÈRE DAME GABONAISE INCARCÉRÉE

0
92

Sylvia Bongo est en prison pour détournement de fonds, une détention provisoire d’au moins dix jours pour l’ex-première dame Gabonaise, coffrée dans la nuit du 11 au 12 octobre 2023 à la prison centrale de Gros Bouquet à Libreville.

En résidence surveillée depuis le coup d’État contre son époux Ali Bongo Ondimba le 30 Août dernier, la Franco-Gabonaise âgée de 60 ans est accusée de crimes économiques. Le juge d’instruction a décidé ce 11 octobre de placer Sylvia Bongo en détention provisoire pour une durée de 10 jours, après avoir renvoyé un appel sollicité par Me Gisèle Eyue Békalé, avocate de l’ancienne première dame. Elle a été aussitôt conduite à la prison centrale de Libreville, selon le rapport d’Yves-Laurent Goma.

Gabon’s First Lady Sylvia Bongo Ondimba attends the 2017 Africa Cup of Nations group A football match between Gabon and Guinea-Bissau at the Stade de l’Amitie Sino-Gabonaise in Libreville on January 14, 2017. The Franco-Gabonese wife of Gabon’s former president Ali Bongo Ondimba, Sylvia Bongo Ondimba Valentin, who has been under house arrest since a military coup at the end of August for alleged misappropriation of public funds, has been jailed, her lawyer said on Thursday. (Photo by GABRIEL BOUYS / AFP)

Selon une source proche des Bongo, celle-ci était plus ou moins préparée à son incarcération. Le 4 octobre dernier, son deuxième fils, Jalil Valentin Bongo, qui était avec elle dans sa résidence surveillée, a été éloigné. Le jour suivant, un animalier est venu récupérer ses trois chiens. Elle n’avait par ailleurs plus droit à aucun traitement de faveur.

Première dame depuis un peu plus de 14 ans, elle a donc depuis cette nuit une étiquette de détenue à la prison centrale de Libreville. Elle y rejoint ainsi son fils Noureddin Bongo Valentin, arrêté le jour du coup d’État.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici