MALI / PEOPLE : AYA NAKAMURA AU CŒUR D’UNE POLÉMIQUE

0
85

Emmanuel Macron aurait opté pour la chanteuse malienne Aya Nakamura afin de symboliser l’universalisme culturel de la France lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Paris 2024. L’artiste, connue pour ses succès tels que « Dja Dja » et « Pookie », serait chargée d’interpréter des classiques d’Edith Piaf. Cependant, cette décision présidentielle a suscité des réactions négatives, entraînant même le lancement d’une pétition contre la participation de la chanteuse franco-malienne.

D’après L’Express, en février, Aya Nakamura aurait discuté avec Emmanuel Macron de sa possible participation à la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques prévue du 26 juillet au 11 août 2024, avec la suggestion de reprendre une chanson d’Édith Piaf. Jusqu’à présent, ni le président ni la chanteuse n’ont confirmé cette rumeur.

Cependant, cette spéculation a suscité une controverse, avec 63 % des Français exprimant leur désaccord quant à la proposition d’Emmanuel Macron de faire chanter Aya Nakamura lors de la cérémonie d’ouverture, considérant cela comme une « mauvaise idée ».

Une pétition visant à empêcher Aya Nakamura de chanter Édith Piaf à l’ouverture des Jeux olympiques de Paris affirme que l’artiste n’est pas à la hauteur de l’enjeu. De plus, la pétition critique le contenu des paroles de l’artiste, malgré son statut de chanteuse francophone la plus écoutée dans le monde.

« J’avoue avoir littéralement halluciné en apprenant qu’Aya Nakamura allait chanter Piaf à la cérémonie d’ouverture des J.O de Paris. Et je ne suis pas la seule. À la surprise ont succédé la colère et l’indignation. Que l’on ne me taxe pas de raciste car le fait que cette personne soit malienne n’est pas le  problème pour moi. Ce qui en est un par contre c’est la teneur de ses textes et son extrême vulgarité. Nous avons je pense dans ce pays suffisamment d’artistes talentueux. Il s’agit de représenter la France et Madame Nakamura n’est absolument pas à la hauteur de cet enjeu. Pas plus qu’elle n’est digne de s’attaquer à une chanson de « Madame Piaf ».

J’espère qu’en tant que Ministre de la Culture vous aurez le bon goût et la lucidité de confier cet honneur, puisque c’en est un, à un ou une artiste digne de ce nom. Il ne s’agit pas ici de récolter les voix des jeunes friands de Rap mais bel et bien de représenter la France et sa culture aux yeux du monde entier. Je vous remercie par avance pour votre écoute et votre capacité à réagir pour ce pays qui est le mien… le nôtre… » peut-on consulter. De plus, une faction de l’extrême droite, nommée « Les Natifs », a diffusé sur ses plateformes une image montrant une banderole déployée par une dizaine de ses membres le long des quais de la Seine. « Y’a pas moyen Aya, ici, c’est Paris, pas le marché de Bamako ! ».

Aya Nakamura a répondu à cette banderole via ses comptes de médias sociaux, « Vous pouvez être raciste mais pas sourd… C’est ça qui vous fait mal ! Je deviens un sujet d’état numéro 1 en débats etc mais je vous dois quoi en vrai ? Kedal ». Dimanche soir, des membres de La France insoumise ont condamné les attaques contre Aya Nakamura. Le député LFI, Antoine Léaument, a qualifié les messages de « délinquants racistes » cherchant à exclure la chanteuse francophone la plus écoutée dans le monde depuis Édith Piaf.

Le chanteur Dadju a également exprimé son soutien à Aya Nakamura sur ses réseaux sociaux, déclarant : « C’est pour ça qu’on est en retard ici. Vous lynchez la plus grosse artiste du pays avec des arguments de CM1… Ce n’était même pas un combat mais maintenant faut qu’elle chante, nous on va soutenir. Ce n’est pas Bamako, ce n’est pas Bamako. Bande de chiens », à exprimer le chanteur congolais.

La critique persistante envers Aya Nakamura malgré son succès soulève la question suivante : Pourquoi tant de réticences en France à l’égard de l’artiste ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici