TANZANIE / COOPÉRATION : L’EXPLOITATION DU PORT DE DAR ES SALAAM CONFIER A UN GROUPE EMIRATIEN

0
64

Plusieurs contrats ont été signés dimanche 22 octobre. La société basée aux Émirats, DP World, aura la gestion d’une grande partie du port de Dar es Salaam.

Ce port est l’un des plus importants du continent avec une infrastructure stratégique, notamment dans le projet chinois des Nouvelles Routes de la Soie. Les 250 millions de dollars investis par le groupe émiratien serviront principalement à démultiplier la capacité d’accueil de cargos et gérera quatre des douze postes d’arrimages de ce port. 

Le sultan Ahmed ben Soulayem, PDG de l’opérateur dubaïote, veut transformer le port en « une installation de classe mondiale ». Ils se concentrent sur une construction rapide afin d’améliorer le dédouanement et le fonctionnement du port. L’urgence est d’éliminer les retards auxquels les compagnies maritimes sont confrontées. Leur force : l’expérience en matière d’infrastructures logistiques pour renforcer la chaine d’approvisionnement africaine. 

Par ailleurs, le gouvernement estime des revenus de plus de 10 milliards de dollars, contre 3 milliards actuellement.

Cependant, cet accord reste controversé. Trop contraignant pour le pays, notamment sur le mode de résiliation… L’un des principaux opposants au pouvoir, Freeman Mbowe, dénonce quant à lui « un abandon de souveraineté ».

Aussi, Bob Wangwe, avocat d’un collectif de citoyens opposés à ces accords, réclame la déclassification des contrats. Il estime que le gouvernement tanzanien a complètement méprisé l’opinion. « La présidente dit qu’ils ont écouté les citoyens, mais ils refusent toujours de divulguer les contrats. Ces accords ne sont pas dans l’intérêt supérieur des citoyens ni dans l’intérêt supérieur du pays », déplore-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici